Visitor Online

We have 109 guests and no members online

AndrewKigali: La mise en œuvre de la ZLEC/CFTA a cet avantage qu’elle fera doubler les échanges commerciaux en Afrique de l’Est qui passeront de 34 % à 68 %, surtout que les pays de la Communauté est-africaine auront commercé avec l’ensemble des pays africains, notamment ceux de l’Afrique de l’Ouest, selon le Directeur du Bureau sous-régional de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique de l’Est(UNECA), Andrew Mold.

«Nous voulons convaincre tous les pays du monde au sujet des avantages offerts par la mise en œuvre de l’Accord sur la ZLEC/CFTA (Zone de Libre Echange Continentale ou Continental Free Trade Area). Certes, 49 pays africains ont signé déjà cet Accord. Mais il faut faire plus d’efforts pour convaincre tout le monde, surtout le Secteur Privé au sujet des avantages liés à la ZLEC/CFTA. Nous avons déjà réalisé une étude qui prouve que le commerce intra-régional fera doubler le commerce, surtout dans les secteurs industriels du textile et de l’agro-processing. Ce qui est une bonne nouvelle », a-t-il indiqué.

Il a ajouté que maintenant c’est le bon moment pour réaliser la mise œuvre de la ZLEC/CFTA afin de déboucher sur une véritable intégration du continent.

«Au cours des dix dernières années, les pays africains ont connu une croissance. C’est une opportunité qui n’avait jamais été atteinte depuis les années des indépendances en 1960 », a-t-il relevé.

 Hlpd

Vue partielle des participants

Le Directeur Mold a tenu ces propos cette matinée lors de l’organisation d’un atelier à Kigali Convention Center (KCC) qui a regroupé les participants issus des Secteurs privé et public, de la Société civile, des chercheurs et des académiciens, des médias et des partenaires divers. L’atelier a été financé par l’agence allemande de développement, GIZ.

Le Directeur du Bureau sous-régional de UNECA pour l’Afrique de l’Est a informé que son Bureau fera des efforts pour amener les autres pays de l’Afrique de l’Est qui n’ont pas encore ratifié l’Accord de la ZLEC/CFTA à le faire rapidement.

«C’est un grand travail de persuasion pour l’intérêt de l’intégration du continent. Mon message est que les pays ne doivent pas perdre l’opportunité de ratifier cet Accord, en même temps qu’ils s’évertueront à promouvoir les autres politiques efficaces industrielles, des investissements dans les infrastructures, ainsi que du commerce. Il est importe de convaincre encore 15 pays pour qu’ils ratifient l’Accord et 22 pays qui auront ratifié avant la fin de l’année 2018. Mes collègues font le même travail que mon Bureau dans les autres régions du contient. Ils sont optimistes que les autres pays auront ratifié l’Accord en 2018 », a poursuivi Mold.

Seulement une préoccupation demeure et qui a trait à l’instabilité liée à une guerre commerciale avec les USA. « Il y a là une possibilité d’un conflit commercial avec les USA », s’est inquiété le Directeur du Bureau sous-régional de UNECA pour l’Afrique de l'Est.

Latest Stories

jointhenetwork

Go to top
Web Analytics